NOC sensei

_1010171 M

Un grand merci à Claudio Trezzani qui a écrit un texte sur deux photographies, l’une d’ Alessandra Paraboschi , la seconde extraite de ma série, « Terres d’Ombres ». L’ensemble est publié sur le webmagazine italien  « NOC sensei » consacré à la culture photographique.

Ci-dessous une tentative de traduction (partielle! et approximative! – pardon Claudio!)

VAPEURS

Claudio Trezzani / 23/12/2022

Les nymphes filles de Gea.

Oui, le Ορεαδες.

Errant dans les montagnes plus ou moins dévêtues…

Ici, je ne les vois pas.

Pourtant, elles pourraient, de façon imminente, apparaître.

« Le Mystère de la Montagne ».

« Le secret de la montagne »…

Des dizaines de titres et de films.

« Le Discours, de la montagne ».

Cadre évangélique avec mots gravés dans la pierre.

Et ici, il y a des pierres.

Mais ce sont les vapeurs qui s’infiltrent.

Oui, les vapeurs.

Comme les montagnes, elles aussi peuvent être beaucoup de choses…

Il serait blasphématoire de les définir comme « sel de la terre » et « lumière du monde »…

Pourtant les vapeurs – fumée, nuage, brouillard, encens, iode – sont sel et lumière.

Elles s’insinuent, pulvérisent, pénètrent.

Et ce sont les vestales du mystère.

Alessandra Paraboschi et Jean-Luc Billet les ont respirées,

Oh, pas nécessairement inhalées.

Délicieuses en tout cas

Délicates… toutes en délicatesse.

A nous, admirateurs reconnaissants.

High key Paola, low key Jean-Luc.

Plus petit dénominateur commun, poésie poignante.

Ils n’auraient pas été surpris si les Ορεαδες leur avaient effleuré les épaules, là-haut pendant qu’ils pressaient l’obturateur.

 (Tous droits réservés)

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published. Subscribe to this comment feed via RSS