Archive for ‘août, 2018’

Aire

Jean-Luc Billet Photographies

Agüero – Aragon – juin 2018

Crépuscule au pied des « mallos » d’Agüero.

Prairie sertie de lueurs du couchant.

Comme l’aire d’envol de nos rêves…

Pose longue

Jean-Luc Billet Photographies

Le Porteau – Château d’Olonne – Juillet 2018

Le soir c’est mieux! Quand on commence à respirer après une journée de canicule, comme en ce mois d’août, c’est parfait! L’appareil photo est déjà fixé au pied, très lourd, et la télécommande est dans la poche. Reste à choisir un petit segment de la côte proche, de préférence à marée haute, sauf pour certains motifs repérés à l’avance qui nécessitent une autre amplitude. Le temps de choisir un premier sujet et de chercher le meilleur point de vue, le soleil vient de disparaître. Les prises de vue peuvent commencer avec des poses d’une petite poignée de secondes. Au fil du temps et des déplacements, la lumière diminue très vite et on arrive en peu de temps à des poses de 30 secondes. Et même si parfois la récolte est médiocre (ça arrive), on a toujours passé un excellent moment au bord de l’Atlantique. Mais pourquoi la pose longue est-elle toujours aussi séduisante  (au point que certains photographes en font leur unique mode d’expression)? Est-ce pour cette capacité que possède l’appareil photo de rendre visible le temps à travers les fluides, et que notre oeil n’a pas?  Où sommes-nous à ce point avides de douceur?

Erosion

Jean-Luc Billet Photographies

Valdeciervos – Teruel – Aragon – Juin 2018

Tout autour de Teruel (Aragon), les ocres rouges de la terre s’opposent au vert de la végétation et au bleu du ciel, comme adoucis par cette concurrence. Ils s’exposent au regard en falaises audacieuses, en versants ravinés, en tumulus/forteresses, en simples champs cultivés parfois. Dans la ville on retrouve ces mêmes ocres sur les façades des habitations, les églises et palais mudéjars. Tout près de la sortie sud, c’est une véritable symphonie qui se joue dans le « Valdeciervos » ou au pied de « Las Muelas ». Aucune publicité ne cherche à promouvoir ce spectacle fabuleux, aucune indication n’y conduit! Pour le découvrir et s’en délecter il faut simplement partir à pied avec une carte IGN et de l’eau, et tracer son chemin dans le paysage qui requiert en tous sens l’œil du photographe.