Terres d’Ombres

Jean-Luc Billet Photographies

Une longue série en cours d’élaboration, sur le versant obscur de ces « Terra Incognita » dont l’étendue et la diversité ne cesse de s’étendre depuis le premier confinement, qui a été l’élément déclencheur.

Janvier 2022

Douceur…

Jean-Luc Billet Photographies

Une cascade en pose longue tirée en noir et blanc…

Quoi de plus classique et banal dans le petit monde des photographes passionnés de nature.

Mais comment résister?…

Haute Vallée du Lys / Luchon / Pyrénées

Erg Admer

Jean- Luc Billet Photographies

« Mais qu’est ce qui te plaît si fort ici? – Je ne sais pas, c’est grand, c’est vide, c’est propre. On sait ce que l’on doit faire, on est calme « .

 Joseph Kessel – Vent de sable

Le haut plateau du Tassili ressemble à une immense architecture ruinée. Sa couleur brun-rouge n’est qu’une apparence, une mince pellicule d’oxydation qui recouvre le grès très clair qui le compose. Les millénaires et les éléments le transforment en sable qui se déplace à travers le labyrinthe des canyons et atteint la limite méridionale du massif pour former l’Erg Admer. Les dunes montent à l’assaut des citadelles de pierre,  jouent avec les falaises, les cheminées rocheuses, les monolithes, avant de prendre leur essor vers le sud, tel un océan minéral, pour rejoindre le Ténéré à la frontière nigérienne.

Publication en décembre 2021 sur ART LIMITED, puis sur ce site dans la rubrique « AILLEURS »

Chimères

Une nouvelle page (provisoire peut-être) qui rassemble des images « hybrides » donnant la part belle à l’évasion, à la rêverie, à l’imaginaire. Les matériaux de ces images « fabriquées » sont principalement photographiques mais on y trouve aussi des emprunts à des œuvres plus anciennes de dessin, peinture ou sculpture. Sous chaque album, un texte précise les intentions et sources d’inspiration.

 

Jean-Luc Billet Photographies

« … là où commence le ciel. »

Nil – Mali

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Retour sur deux séries: « Mali/Pays Dogon » et « Nil », pour quelques nouveaux tirages (ou retirages éventuels). C’est toujours un peu étrange d’essayer d’exprimer au mieux par l’image l’esprit de ces lieux parcourus, il n’y a pas si longtemps, en toute quiétude. Depuis, l’ambiance a radicalement changé, les aléas conjugués de la géopolitique et de la pandémie tiennent les voyageurs à distance.

Une pensée particulière pour l’accueil reçu dans les villages de la falaise de Bandiagara, pour les guides et muletiers qui, grâce aux revenus d’un tourisme équitable et responsable naissant, pouvaient faire vivre des familles entières, et renoncer ainsi à l’appel des sirènes de l’Europe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA